Ressourcez-vous chaque jour pour vous épanouir en télétravail

Ressourcez-vous chaque jour pour vous épanouir en télétravail

Voici une petite idée qui peut en inspirer des grandes : dormir suffisamment est essentiel pour mieux travailler depuis chez soi. 

Bien sûr, lorsque notre lieu de vie devient également notre espace de travail, il peut être plus difficile de se changer les idées à la fin de la journée. Télétravailler depuis 2008 me donne le recul nécessaire pour savoir que, sans la structure qu’offrent les bureaux dans notre vie professionnelle, il est plus important que jamais de se reposer et de se ressourcer autant que nécessaire. 

Depuis un certain temps, les scientifiques ont établi un lien entre le manque de sommeil et des facteurs de perte de productivité tels que l’insomnie, les erreurs de jugement, l’incapacité à traiter les informations, l’impulsivité et le manque de concentration. Le manque de sommeil peut également affecter notre capacité à écouter les autres et même conduire à la dépression. Aucun de ces éléments n’inspire l’optimisme quant à nos performances professionnelles ou à notre niveau de stress. S’ils ne sont pas identifiés, ils peuvent contribuer à un état invalidant difficile à corriger. 

Colin Espie, professeur de médecine du sommeil à l’université d’Oxford, explique : « Le sommeil est, avec l’air, l’eau et la nourriture, l’un des besoins essentiels de la vie, mais 10 à 12 % de la population en sont privés à cause de l’insomnie. » En outre, selon des découvertes récentes des universités de Floride du Sud et de l’État de Pennsylvanie, 16 minutes de manque de sommeil par nuit suffisent à altérer considérablement nos performances cognitives. On comprend donc aisément pourquoi il est si important d’obtenir un repos suffisant chaque nuit.

En discutant avec des collègues, il semblerait que beaucoup d’entre nous souffrent de troubles du sommeil, d’insomnie et de rêves dits « d’apparence réelle » maintenant que nous passons tous plus de temps à travailler à la maison. Le prolongement du temps d’écran est un coupable déjà bien connu et, avec l’arrêt de mes séances de jujitsu à 19 heures, je peux, comme beaucoup d’autres, facilement laisser ma journée de travail déborder sur mes soirées.

Les cadres et les célébrités qui vantent les rituels de lever matinal extrême laissent entendre que nous serions tous plus productifs si seulement nous synchronisions nos horloges biologiques avec leurs routines. Les spécialistes du sommeil mettent toutefois en garde contre les dangers qu’il y a à essayer de jouer avec notre corps. Chercher à vivre en dormant moins que ce dont nous avons besoin ne devrait pas être l’objectif et nous ne sommes pas tous égaux face au rythme circadien. Nous savons aujourd’hui que la plupart des adultes ont besoin de sept à neuf heures de sommeil par nuit. Ce besoin évolue et n’est pas négociable.

C’est pourquoi je cherche constamment des moyens de m’assurer que je bénéficie d’une quantité suffisante de sommeil de qualité. Après tout, les êtres humains ne sont pas des machines : nous avons tous besoin de temps d’arrêt pour pouvoir exploiter nos pleines capacités. C’est pourquoi il est essentiel d’établir des règles de base. Pour moi, cela signifie créer un rituel de transition, pendant lequel je change de vêtements, je lis un livre qui n’a rien à voir avec le travail (de préférence quelque chose sur Napoléon !) et j’éteins tous mes appareils bien avant de me coucher.

Cela étant dit, la technologie peut aussi nous aider à nous déconnecter de notre travail. En nous donnant les moyens de travailler plus intelligemment pendant la journée, nous pouvons arrêter de travailler et commencer à nous détendre, plus tôt. J’intègre des outils simples et intelligents dans mes routines quotidiennes pour m’occuper de mes tâches administratives et booster ma productivité. Le fait de pouvoir scanner mes fichiers et les stocker en toute sécurité sur le cloud a changé la donne. Ça, et les appels vidéo qui me permettent de rester en contact avec les personnes qui comptent vraiment dans ma vie.

Certes, nous pouvons toujours en faire davantage, mais il y a aussi toujours un lendemain. Savoir que nous serons encore plus productifs le lendemain si nous prenons le temps de nous reposer, de nous ressourcer et de nous changer les idées après le travail peut nous apporter une certaine tranquillité d’esprit.